inintelligence

inintelligence [ inɛ̃teliʒɑ̃s ] n. f.
• 1791; de inintelligent
Manque d'intelligence. bêtise, stupidité. Un mélange « de justesse et d'inintelligence » (Sainte-Beuve). Incapacité à comprendre qqch. Son inintelligence de la situation est stupéfiante. incompréhension.

inintelligence nom féminin Manque d'intelligence. ● inintelligence (synonymes) nom féminin Manque d' intelligence.
Synonymes :
- bêtise
- imbécillité
- incapacité
- incompréhension
- nullité
- stupidité

inintelligence
n. f. Défaut d'intelligence.

⇒ININTELLIGENCE, subst. fém.
Au sing. [Seulement à propos de l'être hum.]
A. — [Correspond à intelligence I A 2] Manque d'intelligence.
1. Défaut de développement des facultés intellectuelles; insuffisance de l'aptitude à la connaissance. Épaisse, profonde inintelligence (de qqn); inintelligence naturelle (de qqn); montrer son inintelligence; faire preuve d'inintelligence. La mesure de l'intelligence chez les individus est le doute, l'esprit critique; de l'inintelligence, la crédulité (GONCOURT, Journal, 1862, p. 1003). S'il disait cela de cette manière brutale, c'était plutôt manque de jugement, inintelligence de petit être incomplet (LOTI, Pêch. Isl., 1886, p. 166).
[P. méton.]
♦ [Suivi d'un compl. subst. désignant un produit du travail intellectuel] Inintelligence d'un livre. Mais ce qui me consterne bien davantage, c'est l'inintelligence de certaines « pensées philosophiques » (...). Il en est certaines de si sottes qu'elles font le jeu de l'adversaire (GIDE, Journal, 1929, p. 917).
Au sing. (avec l'art. indéf.) ou au plur.
[Désigne une pers. considérée comme manquant d'intelligence] Moi, je parle en politique qui voit la lutte des esprits de lumière contre la masse obscure des inintelligences en proie aux puissances de mensonge (CLEMENCEAU, Vers réparation, 1899, p. 365).
[Désigne un acte marqué d'inintelligence] Inintelligences des ignorants. Son jugement sur Molière restera une des taches, une des inintelligences comme des duretés de Bossuet (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t. 2, 1862, p. 347).
2. [Correspond à intelligence I A 3; suivi d'un compl. subst. désignant l'objet de la connaissance] Inintelligence de qqc. Incapacité (plus ou moins grande) à bien comprendre quelque chose; résultat de cette incapacité. Inintelligence d'une œuvre; lourde inintelligence d'un génie; (complète) inintelligence d'une situation, des faits. Au village, il trouvera la grossièreté, l'ignorance, l'inintelligence des choses fines et belles. Or, Hermann est poli et cultivé (RENAN, Avenir sc., 1890, p. 468). L'ignorance du clergé (...), son inintelligence des milieux (...), son incompréhension de l'art, lui ont enlevé toute influence (HUYSMANS, En route, t. 2, 1895, p. 11).
Plus rare. [Suivi d'un compl. subst. désignant une pers. considérée comme objet de connaissance] Inintelligence de qqn. Inintelligence des autres êtres. Si Ada avait cru établir plus solidement par cet acte sa domination sur Christophe, cela prouvait, une fois de plus, son inintelligence grossière de celui qui l'aimait (ROLLAND, J.-Chr., Adolesc., 1905, p. 362).
B. — [Correspond à intelligence I B] Incapacité (plus ou moins grande) à s'adapter aux exigences de l'action; inhabileté à tirer parti des circonstances; manque d'ingéniosité et d'efficacité dans la conduite de son activité. Je vois lancer une affaire (...), et les bras me tombent de voir l'incurie, l'inintelligence, les distractions, la légèreté avec laquelle tout cela se brasse (GONCOURT, Journal, 1860, p. 771) :
Il venait de trahir (...) son complice qui, lui, avait défendu leur position avec un courage de lion, avec une habileté tout d'une pièce. Là où Jacques Collin avait tout sauvé par son audace, Lucien, l'homme d'esprit, avait tout perdu par son inintelligence et par son défaut de réflexion.
BALZAC, Splend. et mis., 1846, p. 453.
Prononc. et Orth. : [] et [-teli-]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1791, 9 oct. « manque d'intelligence » l'inintelligence des décrets (Réimpression de l'Ancien Moniteur, X, 346b ds Z. fr. Spr. Lit. t. 35, p. 139); 1833 « comportement qui traduit un manque d'intelligence » l'inintelligence des masses (VIGNY, Journ. poète, p. 986). Dér. de intelligence; préf. in-1. Fréq. abs. littér. : 99.

inintelligence [inɛ̃teliʒɑ̃s] n. f.
ÉTYM. 1791; de inintelligent, d'après intelligence.
1 Manque d'intelligence (I., 1.). || L'inintelligence de qqn, son inintelligence. || Sa conduite dénote une complète inintelligence.Par ext. || L'inintelligence d'un propos, d'un livre. || L'inintelligence de qqch. Incompréhension; → Enlever, cit. 14.
1 Toute sa critique (de l'abbé Morellet sur « Atala ») est ainsi un tissu d'observations sensées et justes, mêlées à d'autres qui sont lourdement fausses : c'est un mélange continuel de justesse et d'inintelligence.
Sainte-Beuve, Chateaubriand…, t. I, p. 217.
Par métonymie. Rare. || Des inintelligences : des esprits inintelligents.
2 Inintelligence de… : fait de ne pas comprendre (qqch.).
2 Il avait l'inintelligence des choses de la chair, une bêtise divine pour tout ce qui touche au vice de la volupté.
F. Mauriac, le Mal, p. 11.
Rare. Fait de ne pas comprendre (qqn). || L'inintelligence des autres.
3 Manque d'intelligence (I., 3. ou 4.), d'adaptation aux circonstances ou d'habileté dans l'action.
3 Lucien, l'homme d'esprit, avait tout perdu par son inintelligence et par son défaut de réflexion.
Balzac, Splendeur et Misère des courtisanes, p. 453, in T. L. F.
CONTR. Intelligence.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ININTELLIGENCE — n. f. Manque d’intelligence, de clairvoyance dans telle ou telle circonstance de la vie. Montrer une incomplète inintelligence des affaires, de ses intérêts …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • inintelligence — (i nin tèl li jan s ) s. f. Manque d intelligence. •   Ces touristes porte manteaux, qui font par inintelligence ce qu Alfieri faisait par originalité, CH. DE BERNARD un Acte de vertu, § 1 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • inintelligent — inintelligent, ente [ inɛ̃teliʒɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1784; de 1. in et intelligent ♦ Qui n est pas intelligent. ⇒ bête, sot, stupide. Élève, enfant inintelligent. ♢ Qui dénote un manque d intelligence. Raisonnement, acte inintelligent. « un préjugé,… …   Encyclopédie Universelle

  • INTELLIGENCE — De tous les concepts que la psychologie a hérités de la tradition philosophique et religieuse, celui d’intelligence est sans doute le plus marqué par ses antécédents culturels. L’intelligence représente la fonction par laquelle l’homme a essayé… …   Encyclopédie Universelle

  • ininteligenţă — ININTELIGÉNŢĂ s.f. (Rar) Lipsă de inteligenţă; nepricepere, neinteligenţă. – Din fr. inintelligence. Trimis de ana zecheru, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  ininteligénţă s. f. (sil. mf. in ), g. d. art. ininteligénţei Trimis de siveco, 10.08.2004.… …   Dicționar Român

  • ESPRIT — Le concept d’«esprit», dont la spécificité a sans cesse fluctué à travers les différentes cultures et tout au long de l’histoire des idées, semble de nos jours être pris à nouveau comme référence majeure, notamment par des biologistes, qui y… …   Encyclopédie Universelle

  • incompréhension — [ ɛ̃kɔ̃preɑ̃sjɔ̃ ] n. f. • 1860; de 1. in et compréhension ♦ Absence de compréhension, incapacité ou refus de comprendre qqn ou qqch., de lui rendre justice; manque d indulgence. ⇒ inintelligence, méconnaissance. L incompréhension de qqn, son… …   Encyclopédie Universelle

  • ineptie — [ inɛpsi ] n. f. • 1546; lat. ineptia 1 ♦ Caractère de ce qui est inepte. ⇒ bêtise, sottise, stupidité. Propos, raisonnement d une rare ineptie. ⇒ débilité. 2 ♦ Action, parole inepte. ⇒ idiotie, sottise. Débiter gravement des inepties. « Une… …   Encyclopédie Universelle

  • stupide — [ stypid ] adj. • 1599; « engourdi, paralysé » 1377; lat. stupidus 1 ♦ Vx ou littér. Frappé de stupeur (2o), paralysé d étonnement. ⇒ étonné, hébété, 1. interdit. « Il était stupide de surprise, dans un abîme d étonnement » (France) . Ils «… …   Encyclopédie Universelle

  • Christophe Rocancourt — Nom de naissance Christophe Thierry Daniel Rocancourt Naissance 16 juillet 1967 Honfleur (France) Nationalité …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.